Des échanges d’expériences entre jeunes et mentor organisés ce lundi 31 aout 2020 pour clôturer le mois de la jeunesse, grâce au soutien de NPCYP

Des jeunes de la ville de Goma, issus de différentes structures ont été ce lundi 31 aout 2020 face à quelques mentors économiques, politiques et sociaux de Goma. Cet échange d’expérience organisé par le Conseil provincial de la jeunesse grâce au soutien de NPCYP en marge de la clôture du mois de la jeunesse a inspiré plusieurs jeunes participants qui se sont dit prêts à se lancer.

Ces mentors, opérateurs économiques, politiques et membres de la société civile ont chacun présenté aux jeunes leurs expériences, leurs histoires de succès, les différentes difficultés qu’ils ont rencontrées au cours de leurs parcours et comment ils sont parvenus à les surmonter. C’est le cas par exemple de Monsieur KAKESA, patron des Etablissements la Joie qui, avec peu, est parvenu à se construire un vaste empire économique dans le Kivu, ou Patrick Mundeke qui, précocement, a mené un combat politique solide qui lui a permis de se hisser aux postes importants en RDC. Même expérience de la part du Ministre provincial Robert Lufungula qui, en dépit de multiples défis, s’est taillé son essor grâce à sa patience et sa détermination.

Pour Guy KIBIRA, président du Conseil Provincial de la Jeunesse, il s’agit d’un nouvel espoir pour les jeunes qui se sont découragés dans leur parcours. « Je suis sûr de part ce que j’ai vu qu’ils rentrent déjà de l’expérience du succès de leurs mentors et à force de cela, ils sont en mesure de s’organiser, d’entreprendre et être comptés parmi les grands notables de la RDC en général et particulièrement du Nord-Kivu. »

C’est un résultat dont se félicite Justine NAMWANGU, chef du Projet YAPP (Action des Jeunes pour la Paix) à NPCYP en marge duquel l’activité a été organisée. « C’est quelque chose qui entre dans nos objectifs où les jeunes doivent apprendre auprès des mentors, échanger les expériences avec les gens qui ont réussi et c’est exactement ce que nous faisons »

Pour la responsable de NPCYP, le contact des jeunes envers leurs mentors est vraiment crucial et c’est un pas élogieux pour les faire participer dans la lutte pour la consolidation de la paix au Kivu. « En matière de consolidation de la paix, les jeunes doivent travailler ensemble, apprendre des erreurs, de ce qui a réussi et ce qui a échoué et rester ainsi positif. En croyant en ce qu’ils doivent faire, ils peuvent arriver à consolider la paix parce que, nous référant à la résolution 2250 des Nations Unies, les jeunes sont parties prenantes dans la consolidation de la paix du Nord-Kivu, en RDC et partout au monde. »