Le ministre national de la jeunesse touché par le travail exécuté par le reseau NPCYP dans Le Nord et le Sud-Kivu

Le ministre national de la jeunesse, Son Excellence Billy Kambale s’est dit touché et impressionné par l’œuvre de NPCYP (National Parternship for Children and Youth in Peacebuilding), un réseau qui regroupe plusieurs organisations des jeunes qui œuvrent pour la consolidation de la paix dans le Nord et le Sud-Kivu. C’était au cours d’une audience accordée à l’organisation après une conférence animée par le ministre ce vendre 11 septembre 2020 dans la grande salle de l’hotel La Joie Plazza.

Au cours de cette audience, le NPCYP a présenté au ministre les réussites accomplies avec les structures accompagnées pour la première année par le réseau dans le cadre du projet « Action des Jeunes pour la Paix ». « Nous avons présenté les projets menés au Nord-Kivu avec les organisations des jeunes, les projets qui financent les initiatives des jeunes dans plusieurs domaines » a dit à la presse Steven MALAKI, secrétaire exécutif de NPCYP après l’audience avec le ministre national de la jeunesse. « Nous avons demandé au ministère de nous accompagner dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet »
Il a été aussi question au cours de ces échanges pour le NPCYP de présenter au ministre le fruit du partenariat existant déjà entre le réseau et le Conseil provincial de la jeunesse qui a, grâce au soutien d l’organisation NPCYP, présenté un plaidoyer en faveur des jeunes de la province du Nord-Kivu à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse.

Touché et ému par les réalisations de NPCYP, le ministre national de la jeunesse a promis une bonne collaboration officielle au niveau national entre le NPCYP et le ministère national de la jeunesse.
Notons qu’au cours de la conférence à laquelle le NPCYP a participé avec son secrétaire exécutif Steven MALAKI et sa directrice des programmes Justine Namwangu, le ministre national de la jeunesse a parlé des points ci-après : la spoliation des terres de la jeunesse contre laquelle il s’est dit indigné et promis de faire un suivi, son projet de brigade agricole dans lequel il promet de soutenir l’entrepreneuriat agricole, un projet qui devra s’étendre sur toute l’étendue du territoire national, le soutien aux initiatives des jeunes avec un fond qui devra les soutenir avec des bourses d’études, son projet de loi sur la formation militaire obligatoire et sur la question d’âge où il propose que l’âge en RDC varie entre 15 et 35 ans.
Enfin le ministre a invité les jeunes à la prise de conscience les invitant à l’auto-prise en charge et encourageant l’entrepreneuriat.

Patrick BASSHAM