Début des réunions d’évaluation du projet YAPP avec Africa Reconciled : les jeunes de Ndosho et Mugunga determinés à entreprendre.

Les jeunes de Ndosho et Mugunga, outillés et formés  sur les connaissances et compétences en matière de non-violence active, traumatisme, detraumatisation et entrepreneuriat  se sont engagés à mettre en place des activités génératrices de revenus (AGR) qui ont contribué à réunir les jeunes et les connecter avec la communauté pour la consolidation de la paix. C’est ce qui ressort d’une réunion d’évaluation communautaire organisée ce jeudi 16 juillet 2020 par l’ong Africa Reconciled avec l’appui de NPCYP dans le cadre du projet YAPP.

Ces jeunes  ont, au cours de la rencontre, témoigné de leur ascension sociale après avoir bénéficié des formations organisées précédemment par Africa Reconciled. Ayant déjà travaillé sur leurs plans d’affaire, ils bénéficieront bientôt d’un appui financier du projet afin de débuter leurs activités.

Présentes à la réunion, les autorités du quartier ont félicité et remercié NPCYP de s’être rapproché de ces jeunes pour les soutenir à travers Africa Reconciled. C’est le cas du chef de quartier Mugunga, Safari  BALIBUKIRA qui a avoué que la prise en charge de ces jeunes contribue aujourd’hui à la consolidation de la paix à Mugunga et un changement auprès de ces derniers s’observe de plus en plus dans son quartier. Le chef du quartier Mugunga a promis de mettre tout en œuvre pour accompagner les AGR qui seront exécutées par ces jeunes.

L’organisation des activités en plein confinement suite à la pandémie du corona virus constitue un défi majeur déploré par Africa Reconciled pendant la première phase de la mise en œuvre du projet YAPP.

La réunion de ce jeudi 16 juillet 2020 est une première sur une série  qui sera bientôt organisée par les organisations subventionnées par NPCYP dans le Nord et le Sud-Kivu. L’objectif est d’évaluer les activités déjà réalisées au cours de la première phase de la mise en œuvre du projet YAPP.

Patrick BASSHAM