Les nouveaux subventionnés YAPP formés sur la Consolidation de la Paix, la Sensibilité aux conflits, le Do No Ham et le processus PAL à Goma

La formation en faveur de nouveaux subventionnés de NPCYP dans le cadre de la deuxième phase du Projet YAPP (Action des jeunes pour la Paix) en RDC s’est clôturée le jeudi 14 janvier 2021 dans la ville de Goma à l’hôtel Cap Tuneko. Organisé par le National Partnership of Children and Youth in Peace Building (NPCYP), l’atelier a réuni vingt-trois organisations qui ont été édifiées et outillées sur la Consolidation de la Paix, la Sensibilité aux conflits, le processus PAL Participatory Action Learning) et Do No Harm. Elles ont également été formées sur l’analyse des contextes et la gestion du partenariat. A ces thèmes importants, il leur a été ajouté un briefing sur la manière dont ils pourront mettre en œuvre leurs activités et comment ils pourront les rapporter.

Après deux jours de formation, le NPCYP est très satisfait de cet atelier qui inaugure une série d’activités qui pourront couvrir cette année de mise en œuvre de la deuxième phase du projet YAPP en RDC pour la province du Nord Kivu avant de se lancer au Sud Kivu. « Nous avons été très satisfaits de la manière dont les participants ont suivi, la façon dont ils intervenaient et la manière dont ils participaient activement » se réjouit Matthieu BALEZI, PAL Officer de NPCYP qui rejoint les attentes prononcées par Steven MALAKI, secrétaire exécutif de NPCYP le mercredi 13 janvier 2021 à l’ouverture de l’atelier de formation.

Mêmes sentiments de la part des participants qui en exultent et trouvent que les modules leur seront utiles au sein de leurs organisations. « Les deux jours de la formation étaient bénéfiques parce que nous avons puisé beaucoup d’informations, d’expériences des autres sur comment mener des activités sur terrain »témoigne Jolie KUBUYA de GPDEI à Kitshanga. Pour Adolphe MIRIMO, coordonnateur de ACPD (Action Chrétienne pour la Paix et le Développement (ACPD), grâce à la formation, ces jeunes  sont maintenant en mesure d’assurer la mise en œuvre de différents projets au sein de leurs organisations. « Pour moi, c’est un bon départ parce que nous qui sommes des organisations des jeunes, nous avons émis des projets et on ne savait pas comment on devra les mettre en œuvre mais NPCYP vient de nous montrer comment le faire et ne pas nuire dans la communauté à cause des intérêts personnels »

Venues de Goma, de Nyiragongo, de Rutshuru, de Masisi et de Kitshanga, ces organisations sont de nouvelles subventionnées qui, pour le compte de la province du Nord-Kivu, viennent d’intégrer le projet YAPP en sa deuxième phase. Après cette formation tenue à Goma, une autre est prévue à Bukavu en faveur de nouvelles subventionnées pour la province du Sud-Kivu. Après cette série de formations, tous les subventionnés retenus pour la deuxième phase du projet (nouvelles et anciennes) vont recevoir les fonds pour réaliser les micro-projets qu’ils avaient soumis et dont le NPCYP devra assumer la supervision l’ appuyer et l’accompagnement des activités à tous les niveaux.

Patrick BASSHAM