L’ong Africa Reconciled débute ce jeudi 4 juin 2020 une formation sur l’entrepreneuriat et la non-violence sous l’accompagnement de NPCYP

Les jeunes désœuvrés dans les quartiers NDOSHO et Mugunga seront en mesure de créer et de gérer leurs propres activités génératrices de revenu dans le but de contribuer à la réduction des violences communautaires dans ces quartiers. C’est ce qu’espère l’organisation Africa Reconciled, qui vient de débuter ce jeudi 4 juin 2020, une formation sur l’entrepreneuriat et la non-violence. Pendant cinq jours, les bénéficiaires vont être outillés sur l’esprit, le gout et la culture d’entreprise ainsi que la conception des plans d’entreprises (business plan)
Selon Florentin BYENDA, chargé de projet d’Africa Reconciled, cette formation est un appui psycho-social pour ces jeunes ayant connu des problèmes de violences dans leurs communautés. « L’entrepreneuriat est une alternative pour les amener à voir la vie autrement et de regagner leur dignité », souligne-t-il. Il craint cependant que ces jeunes n’arrivent à suivre la formation jusqu’à sa fin suite au contexte socio-culturel de ce quartier. Toutefois, il rassure que des mesures importantes ont été prises pour les susciter à l’intérêt de ces assises.
Pour Sadi Mwamba et Faustine KANDEKE, uns des bénéficiaires, cette formation est très importante pour eux qu’ils seront présents jusqu’à son terme pour bénéficier des enseignements, promettent-ils. Ils espèrent en tout cas qu’à l’issue de cet atelier, ils seront en mesure de faire leurs propres activités génératrices de revenu.
Soutenu par NPCYP, dans le cadre du projet YAPP, cette formation qui se clôture le mardi 9/06/2020 est une restitution d’une formation qui s’est déroulée du 24 au 26 février 2020 dans le projet de Formation et réinsertion socio-économique des jeunes désœuvrés  dans les quartiers Mugunga et Ndosho